Logo - À Table et Compagnie

A vos confitures c’est de saison : voici le B A BA selon Christine Ferber la reine des confitures

Avec l’été c’est sûr, même si on peut en faire toute l’année, l’envie se fait plus pressante quand arrivent les abricots et autres fruits rouges sur nos marchés !
L’occasion de rappeler  quelques petits trucs connus ou à découvrir.
Et pour ça, rien de tel que de suivre les conseils de LA spécialiste es confituresChristine Ferber.


Petite leçon de vocabulaire pour commencer :

Une confiture : c’est un mélange de fruits entiers ou en morceaux, de sucre et d’un peu de jus de citron portés à ébullition.  Après un certain temps la pectine des fruits réagit et permet la prise.

Une marmelade : c’est une confiture qui ne contient pas de morceaux de fruits. Elle est préparée avec une purée de fruits et du sucre ou alors c’est une confiture que l’on mixe en fin de cuisson.

Une gelée : est confectionnée à partir du jus ded fruits citron et sucre.

Une compote : c’est un mélange de fruits de peu de sucre porté à ébullition et compoté.

Une conserve : c’est une composition de fruits rangés dans un bocal couverts d’un sirop de sucre et stérilisés.

Un chutney : c’est une composition de fruits ou de légumes longuement mijotés et confits par le sucre, le vinaigre et les épices

Les principes de base :

– Toujours choisir des fruits frais, beaux, si possible fraîchement cueillis, et les travailler rapidement.
– Les cuire par petites quantités pour préserver la couleur et la texture du fruit.
– Utilisez un sucre cristallisé, blond de canne par exemple, le sucre roux parfume la confiture et lui donne une couleur légèrement ambré.

– N’oubliez jamais le jus de citron, il préserve et souligne la saveur du fruit et surtout il aide à la prise et favorise la conservation. En plus il évite la cristallisation du sucre.

Le matériel  en quelques mots:

– Il est préférable de cuire les confitures dans un récipient, plus large que haut, en cuivre si on a . Cela permet une meilleure évaporation lors de l’ébullition.

– Une louche et un entonnoir à confitures sont indispensables.

-Des pots en verre avec un couvercle à vis sont les plus pratiques. N’oubliez pas de les stériliser. Préférez toujours des couvercles neufs pour éviter les moisissures ou la fermentation.

– Remplissez les pots de confiture chaude vissez bien et retournez les jusqu’au refroidissement.

Comment parfumer la confiture :

– Si les épices sont moulues, les ajouter en début de cuisson. Leur arôme est plus subtil si on les infuse entières.

– Ajoutez les herbes ou fleurs  fraîches en fin de cuisson donnez un bouillon et mettez en pots.

– Vous pouvez remplacer une partir du sucre par du miel, et le citron par quelques gouttes de bon vinaigre.

– Les vins parfument la confiture : les blancs pour les fruits jaunes, les rouges pour les fruits noirs.

– Les alcools ajoutés en fin de cuisson favorisent la prise et la conservation.

– Ajoutez les fruits secs, amandes, noisette, noix lors du dernier bouillon sans leur peau pour une meilleure conservation.

– Les fruits séchés découpés en bâtonnets donnent une meilleure consistance à certaines confitures comme la rhubarbe, diminuez alors les proportions de sucre.

A chaque problème sa solution :

La confiture fermente ?
– elle n’est pas assez cuite
–  les pots et couvercles n’ont pas été stérilisés
– les fruits utilisés étaient trop mûrs donc pas assez acides.

Faites bouillir à nouveau la confiture avec un peu d’alcool mais elle gardera toujours un léger goût de fermentation.

Des moisissures apparaissent ?
–    vous avez utilisé des fruits de mauvaise qualité
–    manque de stérilisation
–    vous avez fermé les pots à froid

Elle risque d’être non consommable

La confiture est trop épaisse :
–    le temps de cuisson a été trop long
–    il y a trop de sucre
–    les fruits étaient trop murs donc pas assez acides
Soit vous la mangez comme une pâte de fruits, soit vous la reportez à ébullition avec 10cl de jus d’orange, de citron ou de vinaigre par kilo de confiture.

La confiture est trop liquide :
–    elle n’est pas assez sucrée
–    ou pas assez cuite
–    la teneur en pectine des fruits est trop faible
–    les fruits sont trop murs
Soit vous la dégustez avec du fromage blanc, ou de la glace, soit vous la faites recuire en ajoutant des lamelles de pomme et leur poids en sucre ou du jus de groseilles et son poids en sucre

Le principe de base de Ch.  Ferber

Pour presque toutes ses recettes elle mélange les fruits coupés le sucre et le jus de citron dans un saladier, recouvre de papier sulfurisé laisse macérer 1 heure pour certains fruits comme les abricots, pas du tout pour d’autres comme les fruits rouges. Elle porte le tout à frémissements en mélangeant bien pour dissoudre le sucre. Elle reverse cette préparation dans le saladier couvre d’un papier sulfurisé pour que les fruits ne soient pas en contact  avec l’air et ne brunissent pas et garde une nuit au frais. Le lendemain elle procède à la cuisson -courte en général- de la confiture proprement dite.

Si vous rêvez de confitures de toutes sortes, originales et innovantes,  je vous recommande le livre de cette reine des confitures, aux éditions du chêne  « Leçons de confitures »
270 recettes classiques mais aussi  fruits et légumes du potager, fruits oubliés, compotes conserves et soupes de fruits, coulis jus et sirops,  chutneys, confits et aigre doux ! Après la bible des biscuits voici la bible des confitures modernes.

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

8 Commentaires

    Merci pour tous ces renseignements, j’ai un problème avec les confitures, certains diront que je suis trop perfectioniste, d’autres trop excentrique de par le choix des fruits, mais là je vais les épater si je suis à la lettre vos explications, merci

  • Les recettes de Christine Ferber, on peut les suivre les yeux fermés, je n’ai jamais raté une confiture en suivant ses instructions à la lettre !

  • maintenant que je vais surement avoir une grande cuisine, va me falloir une bibliothèque spécial livre de cuisine. je prend note et croisons les doigts pour que j’ai l’appart de mes rêves et surtout cette merveilleuse cuisine dont je rève de la visite.

  • bonjour
    j’ai fait de la confiture aux 3 fruits rouges (fraise, framboise, groseilles). Après le temps de cuisson indiqué 7 à 10 min il s’avère que lelendemain j’ai trouvé cette confiture j’ai donc remis à cuire mais aucun changement aujourd’hui que dois-je faire sans avoir recours à la pectine du commerce.
    Les framboises et groseilles contiennent à elles seules beaucoup de pectine

  • Bonjour, Moi j’ai un problème avec les pots de confiture fermé avec de la parafine, la parafine se soulève et la confiture déborde du pot . Que faut-il faire ? et d’ou vient ce problème

  • dois je faire sterilise des fruits confits?

  • Argentel : je n’utilise jamais de paraffine donc je n’ai pas de réponse c’est tellement plus simple de retourner les pots !

    Barrois : je ne comprends pas la question, on parle de confiture ici , pas de fruits confits ce sont 2 choses différentes !

  • Merci pour ton renseignement.
    je me lance dans la confection de ma toute première confiture de fraise avec le la pectine, et je ne sais pas une bonne recette, s’il vous plait ( le dosage de sucre, pectine ) et faut-il laisser macérer les fruit la vielle dans le sucre ou pas? Combien de ml de jus de citron faut il ajouter. C’est mieux ou non qu’on ajoute des sirop? J’attends patiemment votre réponse. Merci beaucoup

Déposer un Commentaire