Logo - À Table et Compagnie

Congélateur mon ami : histoire à épisodes ! N°4 Conclusion : il m’a changé la vie !

Nous arrivons à la fin de l’histoire d’amour-ou pas- avec notre congélateur,   alors la question cruciale bien sûr :

Mais que congeler :

Je vais plutôt vous donner mon mode d’emploi personnel et non exhaustif . Pour le reste vous pouvez trouver des dossiers très complets sur internet pour la viande, les légumes, les fruits et leurs différentes durées de stockage !

Sachez seulement que pour la congélation maison il faut consommer  vos productions de manière générale dans un délai  de 3 mois à un an maximum, toujours pour une question de qualité à la dégustation.


Petites précisions au passage :

– les produits qui contiennent beaucoup d’eau comme les tomates , les pommes de terre ou les fraises ne supportent pas bien la congélation à cru !

– Quand vous faîtes un plat mijoté, couscous, tajine, daube,  croziflette,  potages, etc., prenez l’habitude de doubler les quantités, et pour ne pas resservir 2 fois de suite la même chose à votre famille congelez-en la moitié et ressortez le plat 15 jours plus tard. Vous aurez ainsi tout à la fois,  gain de temps, économies d’énergie et gestion des menus !

– Quand vous vous lancez dans la confection de pâte feuilletée , vous ne mettrez que peu de temps supplémentaire à en confectionner 3 ou 4 à la fois et vous serez content d’en avoir toujours à portée de main.
Même chose pour les pâtes à tarte. L’idéal est de les étaler déjà dans des moules en aluminium de tailles différentes prêtes à cuire, ces moules s’empilent sans prendre de place. Vous aurez  un dessert de dernière minute pour épater vos amis, surtout si en saison vous avez pensé à compoter légèrement quelques abricots à la vanille ou quetsches aux épices, ou rhubarbe du jardin que vous n’aurez plus qu’à dégeler au micro ondes pour en garnir le fond de tarte que vous venez de pré cuire.

– Vous pouvez ainsi préparer des tourtes de veau au foie gras de diverses tailles -entrée ou bouchées apéritives – du saumon en croûte à la julienne de légumes, déjà dorés à l’oeuf et prêts à cuire que vous n’aurez qu’à enfourner sans décongélation.

– Vous avez rapporté d’un voyage dans les Causses  3 kilos de délicieux roquefort à pleine maturité, pas de problème,  congelez-le en portions et bien sûr faites pareil pour  tous les fromages prêts à consommer, sans oublier les reblochons à tartiflette en saison.

– A la pleine saison du cumbava ce petit agrume si parfumé, n’hésitez pas à le zester, [on utilise seulement les zestes] et à les congeler, vous pouvez faire de même avec de beaux rhizomes de gingembre, des piments que vous ramenez des  tropiques.
Même chose pour les herbes du jardin, les truffes, la crépine, la pâte à cannelés [dans des  bouteilles en plastique],  le pain maison en tranches, vous ne sortirez que la quantité nécessaire, les viennoiseries, les cakes, muffins et autres pain d’épices, les dacquoises, les blancs d’œufs, les bouquets garnis, les fonds de veau ou de volaille,  soit en glaçons soit dans des boîtes de crème bien lavées, vos entremets et bûches.

Et cette liste n’est pas exhaustive, pensez aussi aux crèmes d’amandes, aux crèmes pâtissières, aux coques de macarons bien sûr, et aux  ganaches si vous avez pensé à ajouter un peu de miel neutre en les préparant. Vous le savez le miel retirent l’humidité et préserve le moelleux !  Et aussi les gousses de vanille, les pistaches vertes.……….

Vous l’aurez compris je suis une adepte des grands congélateurs !!

Les usages ponctuels

Pensez aussi congélateur pour entreposer quelques jours vos farines et ainsi tuer les éventuels mites alimentaires, entreposez une petite heure vos coquilles St Jacques pour un carpaccio et faciliter ainsi  la découpe, ou les poissons que vous voulez servir crus pour tuer aussi les éventuels vers ! Si si , il y en a parfois dans le dos de cabillaud  par exemple, pas effrayés par la cuisson vapeur, ils ne résisteront pas au grand froid !

Astuces : Si vous vous posez la question de savoir si un produit se congèle, mon truc c’est de regarder dans les rayons de  Picard, si le produit existe, il y a de fortes chances pour que vous puissiez vous aussi le congeler !

Et aussi : les pâtes levées ne se conservent pas en général au congélateur, un passage prolongé au grand froid tue la levure, et voilà bien un truc super donné par une amie pro : doublez dans votre recette  de pâte à brioche la quantité initiale de levure, de sucre et de sel, vous pourrez  alors la congeler après la 1ere pousse et après l’avoir façonnée, ensuite il suffira  de la  décongeler au froid et  de la laisser pousser normalement. Durée de conservation de 1 à 3 mois. Cool !

Précision :

Ne pas confondre en pâtisserie bloquer au froid – passage rapide au congélateur pour raffermir une préparation- et congeler : les professionnels ont des cellules de refroidissement dans lesquelles ils peuvent mettre les produits dès la sortie du four encore chauds, ça commence à arriver chez les particuliers, KA par exemple innove en la matière, mais les prix ne sont encore à la portée de tous.

Allez à vos fourneaux, il est temps de tout mettre en application

Rappel des épisodes précédents :

Episode 1 : Congélateur : le bon choix.

Episode 2 : Congélateur : les détails qui comptent.

Episode 3 : Congélateur : les travaux pratiques.

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

3 Commentaires

    En général, je congèle mes blancs d’œuf au fur et à mesure puis je les utilise pour des meringues ou des macarons, je suis accro à vos astuces et à vos recettes, Mercotte. Mais je me demandais justement si les coques de macarons faites avec des blancs d’oeuf congelés peuvent elles-mêmes être congelées?

  • Bonjour,
    Je ne comprends pas pourquoi je gère aussi mal mon congélateur : bouillon de poule jeté au bout d’un an, etc… merci de ces conseils précieux.

  • Pour avoir de l’ail frais toute l’année, vitalisées une minute (vapeur douce) les gousses d’ail nouveau en chemise, le congélo c’est super ! et contrairement à Picard c’est 100% ail !

Déposer un Commentaire