Logo - À Table et Compagnie

Faire son compostage domestique

Trier les déchets, c’est bien (c’est un minimum syndical, d’ailleurs…), mais composter, c’est mieux. Il suffit de le vouloir, et d’avoir un minimum d’espace pour !


Image ADEME
L’intérêt : le compostage réduit le volume de déchets ménagers à traiter. Le compost obtenu est également utilisable pour faire son propre jardin, qu’il nourrit.

On y met quoi ? Tous les déchets végétaux, épluchures, restes de repas, déchets du jardin, certains déchets de la maison (mouchoirs en papier…).

Comment qu’on fait ? De temps en temps, il faut mélanger les différentes catégories de déchets et aérer le tout. Il faut également surveiller régulièrement l’humidité.

Et où qu’on le met ? En tas dans un coin du jardin, ou bien dans un bac prévu à cet effet (composteur). Si l’on n’a pas de jardin mais un balcon, on peut très bien faire un petit compost, en respectant scrupuleusement les règles d’entretien (un compost bien entretenu ne sent rien !).

Pour en savoir plus : le guide de l’ADEME.

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

4 Commentaires

    voilà pour la théorie, je suis bien d’accord. mais côté pratique, en appartement même avec un balcon c’est un peu plus complexe et ça me retient encore ! comment faire ? Cléa, as-tu franchi le pas ? y’en a qui ont fait l’expérience ?

  • ma mère en a un tas au fond du jardin entre 4 planche en bois

    Sinon, certaines collectivités propose des composteurs moyennant une petite somme.

  • Si seulement j’avais un balcon… Comme Hélène, ma mère en a un, et cela fonctionne vraiment très bien.

  • Pour les gens avec un jardin, certaines mairies mettent a disposition des bacs individuels pour le compost chez soi (je crois que c’est gratuit sur nantes, a verifier ailleurs). Sinon il y a aussi des bacs collectifs aussi dans certaines villes.

Déposer un Commentaire