Logo - À Table et Compagnie

la saga des meringues et leurs différents emplois !

Il existe 3 sortes de meringues pour des usages bien différents, même si l’on peut bien sûr en faire ce que l’on veut et le procédé de réalisation est chaque fois différent.

En résumé ça donne ça :

La meringue française: des blancs d’œufs et du sucre

La meringue suisse :  des blancs d’œufs et du sucre glace montés au départ au bain-marie

La meringue italienne : les blancs d’œufs cuits par un sirop.

Commençons par la meringue française, la plus classique, la plus connue et surtout la plus simple ! Même pas besoin de maîtriser la poche à douille !!

Il suffit donc de monter les blancs d’œufs en les structurant au départ  avec du sucre :  soit du sucre en poudre,  soit un mélange sucre poudre /sucre glace tout simplement .

On  dresse ensuite à la poche ou à la cuillère sur du papier siliconé et on enfourne à chaleur tournante à 100° voire même110° pour certains fours environ 1h15.

Si votre four a servi dans la journée et qu’il est à chaleur statique, vous pouvez enfourner le soir à four éteint et les meringues seront cuites le matin.

Ces meringues se conservent plusieurs jours voire plusieurs semaines dans une boite  hermétique; Elles vont se dessécher, mais pas de problème,  si vous les voulez moelleuses,  sortez les quelques heures avant de les consommer.

La recette que je préfère et qui donne entière satisfaction c’est celle de Gaston Lenôtre. La meringue est croustillante à l’extérieure et moelleuse à l’intérieur. Que du bonheur.


Les autres applications classiques
:  les oeufs à la neige, meringuer simplement  les tartes, comme base d’entremets comme la meringue d’automne par exemple

Tout sur la meringue italienne : Clic

Tout sur la meringue suisse : Clic

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

4 Commentaires

    Bonjour,
    moi aussi je suis une adepte de la meringue française!
    iza:)

  • Une amie m’a demandé si je connaissais une recette pour obtenir des meringues « plâtreuses » à coeur comme chez les boulangers. J’avoue ne les avoir jamais obtenues que moelleuses à l’intérieur, comme vous les décrivez si bien.
    Même si ce sont celles-là que j’apprécie, j’aimerais réussir à lui faire plaisir. Y a-t-il un truc particulier pour un tel résultat ?? Merci d’avance

  • Bonne idée la meringue !
    Pour ma part, je congèle les blancs d’oeufs dans un récipient au fur à masure que j’utilise les jaunes ! Et le jour « j » j’ai la quantité nécessaire pour faire mes meringues.
    Astucieuse cette Anne Hélène !

  • Veuillez rectifier « au fur et à mesure  »
    Amoureuse ? Anne Hélène !

Déposer un Commentaire