Logo - À Table et Compagnie

Bouchons Lyonnais

9782357521216FS.gif

 Envie de recettes traditionnelles lyonnaises et conviviales qui se transmettent de générations en générations alors ce livre Les recettes de bouchons Lyonnais aux éditions Stéphane Bachès est pour vous….

Stéphane Bachès c’est le premier éditeur copié depuis mais jamais égalé qui a eu l’idée de proposer des recettes traditionnelles anciennes manuscrites sur du papier vieilli D’autres éditeurs s’y sont mis mais ici les recettes sont vraiment écrites à la main pas avec une police d’ordinateur.
Ce livre présente des recet­tes tra­di­tion­nel­les et généreuses, des recet­tes de comp­toirs qui font de Lyon une vérita­ble capi­tale gour­mande.Les recettes sont écrites par Élisabeth Boutte qui est née et a été élevée au sein d’une famille où la cui­sine a tou­jours été, entre femmes, le lien le plus fort. Une cui­sine qui met un point d’hon­neur à servir des plats riches, mais aussi et sur­tout… des des­serts. Elle en a gardé une envie de trans­met­tre et de partager..

Ce carnet manus­crit vous dévoile les recet­tes authen­ti­ques et tra­di­tion­nel­les de ces “bou­chons lyon­nais”. A tra­vers le sala­dier lyon­nais, le tablier de sapeur, les que­nel­les au bro­chet, les car­dons à la moelle ou la cer­velle de canuts, on découvre toute la richesse de ce patri­moine gas­tro­no­mi­que incontour­na­ble.
La présentation de la collection évolue aussi,les recettes s’enrichissent d’illustrations sous forme de cartes postales anciennes en couleur ou en noir et blanc bref une réussite, un livre pour tous les amoureux d’une cuisine authentique traditionnelle et gourmande !

IMG_0461.JPG

Un bouchon c’est quoi  au  fait ?

Si vous n’êtes pas lyonnais, si vous ne vous intéressez pas aux us et usages des régions, voilà quelques pistes proposées dans le dictionnaire historique de Lyon. Certains prétendent que le mot bouchon vient des bouquets de lierre ou de genêts appelés bouchons que l’on accrochait sous l’ancien régime à la porte des cabarets , d’autres pensent que  ce mot fait référence à la paille que les aubergistes mettaient à disposition de leurs client jusqu’au 19e siècle pour bouchonner leur monture avant de se mettre à table, pour d’autres cela renvoie tout simplement au bouchon de la bouteille … Bref de toute façon le terme de bouchon désigne un restaurant où les clients peuvent mâchonner… Et ce terme rend toute sa valeur gastronomique au 19eme avec le développement du mâchon, ce casse croûte matinal typiquement lyonnais. Généralement le décor du bouchon est  plutôt quelconque mais les clients se régalent de spécialités à base de cochonnaille, cervelas truffé, saucisson lyonnais, d’abats andouillettes boudin gras double amourettes tripes tablier de sapeur , de salades museau, lentilles sans oublier l’incontournable quenelle, le tout est générale­ment arrosé d’un pot de Beaujolais ou de Côtes du Rhône.

IMG_0462.JPG

La renommée du bouchon, ce res­tau­rant typi­que, simple et convivial tient à la qualité de sa cuisine mais aussi à la personnalité du patron de la patronne et des serveurs et serveuses, c’est un véritable produit lyonnais d’appellation contrôlée . “Le vrai « bou­chon » se doit d’entre­te­nir une tra­di­tion sincère de la cui­sine lyon­naise, basée sur l’authen­ti­cité des pro­duits, mais il doit aussi être un foyer d’accueil cha­leu­reux dans la joie et la bonne humeur.”

Photos de reproductions miniatures d’un bouchon typique prise à l’exposition Gourmandises ! Histoire de la gastronomie à Lyon au Musée Gadagne, exposition qui se tient jusqu’en avril 2012 et que je vous recommande vivement.

Enjoy

 

 

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

1 Commentaire

    J’adore les bouchons avec leurs andouillettes et leur gratin dauphinois.. seul bémol, je mange un soir là bas et je n’ai plus faim du week end!

Déposer un Commentaire