Logo - À Table et Compagnie

Et si on parlait un peu de la façon de se nourrir / part one : La mal bouffe

Peut être avez vous déjà acheté le livre du Dr Chevallier, nutritionniste au CHU de Montpellier,  ou lu l’excellent article du Point paru il y a quelques semaines.

Comme j’ai trouvé le sujet intéressant et d’actualité j’ai rebondi pour en parler lors d’une de mes chroniques journalières sur France Bleu, et j’en reparle ici pour ceux qui n’auraient pas tout noté !

Quelques infos générales : Savez-vous que la mal bouffe provoque 3 fois plus de morts en France chaque année que le tabac et 50 fois de plus que les accidents de la route ? On commence d’ailleurs sérieusement à s’en préoccuper quand on voit l’émergence des produits bios et la prise de conscience d’un grand nombre de consommateurs. Le sujet est brûlant.

Il faut dire qu’en un demi siècle l’alimentation a changé.  80% des aliments que nous consommons sont industriels, d’où l’augmentation significative des cancers et  autres maladies cardio vasculaires. La solution : manger des produits moins riches en sucre, sel, gras ou autres additifs chimiques.

La problème c’est que l’industrie cherche à  toujours produire plus et moins cher, d’où emploi d’engrais et de pesticides pour favoriser la création de nouvelles variétés qui poussent plus vite.
Même chose pour les races d’animaux que l’on engraisse  avec des  granulées énergétiques pour un gros rendement ce qui altère la composition de la viande, du lait et des œufs. On y ajoute bien sûr des colorants, des conservateurs , des émulsifiants, gélifiants, etc. pour les rendre appétissants.

Aujourd’hui 357 additifs sont autorisés en France sans compter les emballages plastiques dont certains composants se retrouvent dans les aliments. Les pouvoirs publics  demandent aux industriels de les diminuer mais on ne les interdit pas encore comme dans d’autres pays !  Alors il ne faut pas attendre que la réglementation change,  c’est à nous consommateurs d’agir et vite !

Vous craquez pour un pain au chocolat ? Savez vous qu’il  correspond à 7 morceaux de sucre, ou pour  un soda à la mode ? Et hop  6 morceaux de plus .

On perd l’habitude de mâcher, or c’est la mastication qui envoie le signal de satiété au cerveau.

Vous vous laissez tenter par la publicité pour les céréales du petit déjeuner qui contiennent du sucre, du sel , du gras, si si lisez les étiquettes ! Bien sûr vous  y ajoutez du lait,  facile à digérer comme on l’entend à la télé, donc vous obtenez une sorte de bouillie. Finie la mastication qui facilite la digestion, plus de mâche. Et savez vous que c’est la mastication qui envoie le signal de satiété à notre cerveau ?

Bien sur les progrès de l’hygiène ont permis de diminuer les morts par intoxication alimentaire, mais les maladies cardio vasculaires et l’obésité ont explosé.

Voici déjà quelques règles pour  manger sain et moins cher :

– Supprimer les sodas et autres thés glacés ou boissons aromatisées pleins de sucres et d’additifs.
– Manger 100g de  viande, pas plus, 3 ou 4 fois maximum par semaine.
– Boire si possible l’eau du robinet.
– Faire les courses de proximité et privilégier les produits de saison pensez aux circuits courts, Amap , marchés…
– Préparer les menus pour 1 semaine, moins de courses , plus d’économie et la  possibilité d’équilibrer les repas.
– Eviter les plats cuisinés et les céréales industrielles, hyper caloriques et souvent nutritionnellement médiocres.
– Accommoder les restes, ce qui vous permettra en ces temps de crise de faire 30% d ‘économie sur le budget nourriture.
– Laisser tomber  le « light » cher et  sans intérêt pour la santé ni pour la ligne !

Tout un programme….. simple et sécurisant?

A suivre : Part Two, la semaine prochaine : Savoir lire les étiquettes !

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

7 Commentaires

    Mercotte, tu me donnes envie d’écouter tes chroniques! (jamais encore eu le temps)
    J’avais lu l’article du Point et ton billet confirme ce que j’en avais pensé : ce Dr a bien du bon sens et ce serait chouette que ses idées, pas compliquées, soient diffusées largement dans les écoles, les hôpitaux et même, osons être utopistes, affichées, non, placardées en ENORMES LETTRES à l’entrée de tous les super ou hypermarchés de France!!!
    Ah, rêvons…
    Merci Mercotte, et bon dimanche!

  • pour moi pas de produits industriels et les légumes en pririté à coté de chez moi la ou je faute c’est les quantités le midi au boulot je meurs de faim donc les 100 g de viande pas assez pour moi sinon à 16h j’ai faim
    pourtnat il faudrait que je réduise!

  • Merci Mercotte,

    je regrette que nombre d’étudiants ne soient pas plus attentifs à ça !! sous prétexte qu’ils n’ont pas le temps ou pas le budget… pourtant, ce n’est pas plus cher de faire son marché bio le samedi matin que d’acheter ses légumes à l’hyper du coin. et surtout cest local, frais, de saison, (bio) et mille fois meilleur !
    je n’ai jamais pris plus de temps pour cuisiner que mes colloc’ à faire décongeler leur moussaka th__et avec 25000 additifs ! juste un ou deux ingrédients principaux + des épices ou des herbes fraîches.
    la cuisine bio c’est pas ringard du tout, c’est même plus « sexy » !!! couleurs, saveurs, de quoi faire tourner les têtes !

    et si dans les universités, école ou autre on tentait quelque chose à la place du sempiternel panini !

  • J’ai acheté et lu ce livre il y a quelques semaines , il est passionnant !!

  • Merci Mercotte pour cette synthèse courte et qui dit l’essentiel pour une alimentation équilibrée et saine.
    A Laurenceel, je dirai de ne pas dépasser 100g de viande par jour (il faut 10 kg de céréales pour produire 100g de viande !) et la faim dans le monde est une réalité : il y a un enfant qui meurt de faim aujourd’hui toutes les 50 secondes. Avec la viande, il faut manger plein de légumes. A 11h et à 16h, on peut manger une pomme, ou quelques fruits secs (BIO). C’est recommandé dans tous les régimes.

  • Et pour les economies, utilisez des legumineuses, je viens de finir le hummus maison, un délice avec des chou fleurs et brocolis.

  • Superbe article ! Ces règles sont exactement celles que je suis depuis un bout de temps et encore pour la viande c’est 1 à 2 fois par semaine car nous sommes plus poisson.

Déposer un Commentaire