Logo - À Table et Compagnie

La clémentine de Corse

Clémentines 3

On va commencer à la trouver sur nos étals et je l’aime ! Pourquoi ? Parce qu’elle est cultivée de manière traditionnelle dans des exploitations familiales de 10 hectares en moyenne, parce qu’elle atteint sa coloration naturelle et sa maturité sur l’arbre, sans activateur de coloration. Les producteurs développent le recours aux auxiliaires naturels (insectes utiles) pour limiter l’usage des produits phytosanitaires. En outre, fortement sensibilisés à leur environnement, ils sont parvenus à réduire leur consommation d’eau de 35% en 5 ans grâce à une rationalisation des besoins en irrigation.
Récoltée à la main, elle ne subit aucun traitement chimique après récolte et n’est pas déverdie en chambre froide puisqu’elle est cueillie à maturité complète. Une garantie de retrouver ses saveurs intactes.

La Clémentine de Corse est commercialisée avec une ou deux feuilles attachées à son pédoncule, ce qui, là aussi, signe sa différence.

Délicieuse au goût on peut aussi s’en servir pour décorer nos assiettes :

Clémentines 1

Ou encore :

Clémentines 2

Joli non ? En tout cas cela me donne envie ! On ne la trouve qu’en novembre et décembre et depuis 2007 elle bénéficie d’une IGP.

Enjoy !

© photo – Jean Claude Amiel

Partager :

Pin It! Share on Google+ Share on LinkedIn

4 Commentaires

    Moui suaf que pour le coup de la feuille faut faire gaffe, je me souviens que l’année dernière il y avait des « clémentines feuilles » qui n’étaient pas corse du tout 🙁

  • ca ne tient pas avec la bombe à neige et un pochoir ?

  • trop mignon là déco

  • J’en ai reçu une quantité énorme dans mon panier bio de mercredi dernier, toutes minis… un pur délice !

    On en a mangé non stop depuis, elles ont été de tous nos desserts, et j’ai eu le plaisir de voir mes enfants de 4 et 8 ans se battre pour en avoir « une dernière maman, steuplééé » 🙂

    Bises
    Olala

Déposer un Commentaire