Catégories
Cours de cuisine

Julie Haubourdin responsable des stages gourmets à l’école Valrhona

PrtScr_capture_4.jpg

On parle beaucoup de l’école du grand chocolat et des stages gourmets, ceux réservés aux non professionnels. C’est en cherchant à mettre un lien sur l’âme de ces stages, celle qui donnerait le goût de la pâtisserie  aux plus réticents, celle dont la pédagogie sans faille nous permet de faire des pas de géants en pâtisserie, que je me suis aperçue qu’en dehors des citations des quelques blogueuses qui l’ont côtoyée, Mr Google ne connaissait pas vraiment Julie Haubourdin !

Elle ne va pas être contente si elle trouve ce petit article car je connais sa grande discrétion et sa timidité mais je pense qu’elle mérite absolument que l’on parle un peu plus de son influence, de sa personnalité, de sa patience et de sa gentillesse.

Pâtissière de formation, entrée chez Valrhona en 1998 à la fabrication des bonbons de chocolats, elle devient assistante de formation à l’école du grand chocolat puis  à sa création en 2002 responsable de la pédagogie et des programmes des stages gourmets.

PrtScr_capture.jpg

Ambiance joyeuse avec les blogueuses !

C’est bien simple, l’essayer c’est l’adopter. Et pour avoir fréquenté nombre d’écoles de cuisine, jamais et je pèse mes mots je n’ai rencontré un tel talent de pédagogue, une telle écoute envers chacun, à tel point que l’on est toujours obligé d’y retourner que l’on devient addict. Et même si  bien sûr au fil des stages les fondamentaux reviennent, les recettes peuvent évoluer, et puis  il y a toujours un petit plus que l’on avait oublié de noter la fois précédente, car les cours sont denses, ou alors notre bavardage entre copines nous a fait manquer un point crucial. Bref chaque nouvelle journée est bénéfique.

Depuis environ une année, Julie est assistée voire même parfois remplacée par le charmant et souriant Sébastien, à l’origine un élève de l’école particulièrement motivé et doué, qui au fil des ans a évolué vers le professionnalisme et trouvé sa voie ! Il contribue lui aussi au succès des stages gourmets.

PrtScr_capture_5.jpg

Julie surveillant nos gestes avec attention

Toujours souriante et égale à elle même Julie est La personnalité qui a marqué tous ceux qui sont passés par l’école ! Et après avoir aidé au démarrage  des stages Gourmets au Japon,  cette année ce sont les parisiens et les belges qui ont eu la chance de la rencontrer aussi lors de la décentralisation de certains stages.

Sa devise : transmettre, donner, recevoir… Que du bonheur je vous dis, que du bonheur !

Merci à toi Julie, qui m’a tout appris sur les macarons !

19 réponses sur « Julie Haubourdin responsable des stages gourmets à l’école Valrhona »

Mercotte,
Bravo ! Superbes photos de Julie !
Superbe portrait, …
Bien d’autres qualificatifs me viennent comme :
Dévouée, Généreuse, …
Merci Julie
Un vivement mon prochain stage à Tain !!!

Merci Mercotte pour ce bel article sur Julie, qui lui correspond tout à fait, tu as tout dit ! J’ai toujours énormément de plaisir à suivre ces stages, c’est professionnel, chaleureux, très sympathique, j’y retourne avec un plaisir immense. A bientôt chez Valrhona !

Même si la si discrète Julie doit rager et tempêter devant son écran de se voir ainsi mise en lumière, je ne peux que me joindre à ce concert de louanges et applaudir Mercotte pour cet article.
J’ajouterai, sans risque de me voir contredire, que, sans Julie, les stages gourmets ne seraient certainement pas ce qu’ils sont : elle en est l’âme et le coeur.
Grâce à son obstination, sa patience et son humour aussi, je ne doute pas, qu’un jour, je parviendrai à venir à bout du cake aux fruits 😉
A très bientôt, Julie, pour de nouvelles aventures !

Merci Mercotte de m’avoit fait rencontrer « Super Julie »
Ses stages sont un enchantement, et me permettent de rencontrer des gens charmants et passionnés

je sors d’un cours versaillais avec Julie, et quel plaisir! Un après-midi passé à la vitesse de l’éclair, des conseils pointus, et précis, des petites astuces que je n’aurais pas imaginé! j’attends avec impatience le prochain stage, effectivement, « l’essayer, c’est l’adopter! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *